Klee Kai Alaska

Dernière mise à jour le 18 November, 2022 par Chiens Chats

Le Klee Kai d’Alaska ou Alaskan Klee Kai (également appelé Mini Husky) est une jeune race considérée comme l’une des plus sympathiques. En effet, il est difficile de trouver une créature plus joyeuse et sociable que le Klee Kai.

Nom de la raceAlaskan Klee Kai
Pays d’origineÉtats-Unis
Poids4 – 10 kg
Hauteur (au garrot)33 – 45 cm
Espérance de vie10 – 15
GabaritPetit

Photos du Klee Kai d’Alaska

Klee Kai Alaska Klee Kai Alaska
Klee Kai Alaska Klee Kai Alaska
Klee Kai Alaska Klee Kai Alaska
Klee Kai Alaska Klee Kai Alaska
Klee Kai Alaska Klee Kai Alaska
races chiens ressemblent husky races chiens ressemblent husky

Caractéristiques physiques

Les Klee Kai sont divisés en trois catégories : standard, mini et jouet. Les représentants de différents groupes ont des tailles corporelles différentes. Tous sont proportionnels, il est donc difficile de déterminer à quel groupe il appartient juste à partir de la photo du Klee Kai d’Alaska.

  • Standard. La hauteur de l’animal au garrot varie entre 38 – 45 cm, poids – 7 – 10 kg.
  • Mini. La hauteur du chien atteint 33 – 39 cm, les Klee Kai pèsent de 5 à 7 kg.
  • Jouet. La taille de l’animal est étonnamment petite : jusqu’à 33 cm. La masse de ces jouets vivants correspond à leurs paramètres et ne dépasse pas 4 kg.

Si le poids du Klee-kai d’Alaska dépasse 10 kilogrammes, il s’agit très probablement d’un husky de race mêlée et non d’un Klee Kai de race pure.

caracteristiques-Alaskan-Klee-Kai

Caractéristiques distinctives

  • Tête : En forme de coin, sans plis sur le tégument. Front arrondi, bosse moyennement prononcée à l’arrière de la tête. Le crâne se rétrécit vers le nez.
  • Yeux : De taille moyenne, non saillants. Ils peuvent être ovales, ronds ou en forme d’amande. L’iris peut être de différentes couleurs. Le plus souvent, il y a des yeux bleus, ambrés et bruns. Il y a aussi des animaux avec des yeux de différentes couleurs. Ceci n’est pas considéré comme un défaut. Les paupières ont un contour sombre.
  • Oreilles : Oreilles triangulaires bien nettes, attachées près et haut. Visuellement, il semble que les oreilles soient démesurément grandes par rapport à la tête. De l’extérieur, les oreillettes sont densément recouvertes de laine. Ils sont larges et ouverts.
  • Mâchoire/Dents : La mâchoire inférieure est plus forte et plus puissante que la mâchoire supérieure. La race a une morsure en ciseaux caractéristique. L’émail des dents est blanc et résistant.
  • Corps : Ressemble à un rectangle. Si vous regardez l’animal de profil, vous pouvez voir que sa hauteur est inférieure à la longueur du corps. Le dos de l’animal est droit, le rein est fort. La cage thoracique avec une partie avant ovale dépasse légèrement vers l’avant. Le bassin semble plus étroit que les épaules. Le ventre est retroussé.
  • Pelage: la race a hérité d’un long manteau du Husky. Le sous-poil épais soulève le poil de garde. Avec une mue saisonnière, le sous-poil peut être absent. Dans la zone du col et du “tablier”, le sous-poil est plus dense. Sur les oreilles, la partie inférieure de la queue, le corps, à l’arrière des pattes, des cheveux allongés sont possibles.

Caractère et comportement

Le caractère est l’une des principales caractéristiques qui, avec la taille, distingue le Klee Kai d’Alaska du husky. Le tempérament de cette réplique miniature n’est pas du tout le même que celui de ses ancêtres – les chiens de traîneau. Si les huskies se distinguent par la prudence, les mouvements imposants et parfois l’obstination, alors les Klee Kai d’Alaska sont de petits joyeux qui préfèrent les jeux actifs et aiment s’ébattre en marchant.

Ces chiens sociables et joyeux ne tolèrent pas la solitude. Une conclusion logique en découle : les Klee Kai d’Alaska ne conviennent pas aux personnes absentes de la maison pendant une longue période. Laissez le mini-husky sans surveillance pendant toute la journée – et par ennui, l’animal dépensera son énergie sur des objets et des articles ménagers. Préparez-vous à faire face aux conséquences de la solitude de l’Alaskan Klee Kai, comme des meubles rongés ou, par exemple, des chaussures déchirées.

Les Klee Kai d’Alaska sont très fidèles au propriétaire et s’efforcent de montrer leur amour de diverses manières. Il est important de se rappeler que ce sentiment doit être réciproque, sinon votre indifférence affectera négativement le caractère du chien et son comportement ultérieur. L’animal vous suivra, demandera de l’attention, gémit et essaiera de vous « plaindre » de sa vie de chien difficile.

Contrairement aux huskies, qui n’ont pas peur des étrangers et accueillent toujours les invités, Klee Kai d’Alaska fait attention aux étrangers dans la maison et essaie de rester à l’écart, en restant vigilant. Cependant, à la vue d’un propriétaire détendu et bien disposé envers un étranger, la vigilance de l’animal est remplacée par une attitude confiante et amicale.

Avec les enfants

Les représentants de la race s’entendent avec les enfants et adorent les bébés ! Klee Kai d’Alaska sera une excellente nounou pour un enfant. Cependant, il ne faut pas oublier que ces chiens n’aiment pas les relations grossières avec les enfants âgés. Les Klee Kai peuvent à peine montrer les dents en réponse aux pincements ou aux coups de pied (bien que leurs ancêtres Husky tolèrent de telles farces). Cependant, ces incidents peuvent être facilement évités si les enfants apprennent à se comporter correctement avec un animal de compagnie. Il ne faut pas oublier qu’un chien n’est pas un jouet, mais un être vivant.

Avec d’autres animaux

Les Klee Kai montrent une sociabilité et une convivialité par rapport aux autres animaux de compagnie, s’entendant bien avec les chiens, les chats et les autres animaux. Cependant, il est préférable de s’abstenir de la compagnie de rongeurs et d’oiseaux décoratifs.

Santé

Les Klee Kai sont en parfaite santé et ont une forte immunité. Tout cela est apparu grâce à une sélection stricte. Dans certains cas, il peut y avoir des problèmes de coagulation du sang, mais la probabilité est très faible. Il existe un faible pourcentage de troubles du développement des articulations de la hanche, il existe un risque de maladies oculaires. Aucune maladie génétique n’a été trouvée dans la race.

Il est très rare, chez environ un chien sur mille, d’avoir des troubles congénitaux du système hématopoïétique. Depuis toujours, les maladies suivantes ont été enregistrées chez les chiens de la race Klee Kai d’Alaska :

  • Cataracte
  • Maladies du cœur, de la glande thyroïde, du foie
  • Rotule
  • Hernie ombilicale

Espérance de vie

Avec les soins appropriés, l’Alaskan Klee Kai peut vivre de 10 à 15 ans.

Soins

Les règles de base pour les soins et l’entretien de l’Alaskan Klee Kai sont une marche rapide (en moyenne 2 à 3 fois par jour), un régime alimentaire bien composé, l’hygiène, beaucoup d’activité et de l’attention. Les chiens sont assez propres. Ils nettoient eux-mêmes habilement leur fourrure, leurs yeux et leurs oreilles, se lèchent les pattes. Mais 1 à 2 fois par semaine, le propriétaire doit le faire en se baignant avec des shampooings, des produits secs, des revitalisants. Pour peigner la laine, vous pouvez acheter des brosses spéciales ou des mitaines avec de petites pointes en animalerie. Pour l’hygiène des yeux et des oreilles du chien, vous aurez besoin de chiffons propres, de cotons.

Malgré la petite taille des Klee Kai, ils n’ont pas besoin de vêtements en hiver. Le manteau de fourrure naturelle réchauffe parfaitement même les jours les plus froids. Ces amis à fourrure adorent les grosses congères, les flaques d’eau, vous devriez donc apprendre à éviter de tels objets en marchant. Mais parfois, vous pouvez baisser la laisse, laissant libre cours aux ébats.

Histoire de la race

Par rapport au reste des “nordistes”, la race est considérée comme assez jeune. L’histoire de son origine est la suivante : dans les années 1970, une jeune fille d’Alaska, qui s’appelle Linda Sparlink, est allée avec son mari rendre visite à des parents en Oklahoma. En visite, elle a vu un merveilleux animal de compagnie nommé Curis (traduit de l’anglais par “curieux”, “étrange”, “inquisiteur”).

Il était exactement comme un gros husky, mais beaucoup plus petit, avec un comportement très docile et exemplaire. La fille a été tellement touchée et admirée par l’habitant poilu miniature de la maison qu’elle a décidé plus tard de l’emmener chez elle, puis de commencer à élever des petits chiens similaires.

Les gens autour étaient surpris, ravis, simplement perplexes, de rencontrer une créature si étrange et mignonne. À cette époque, un grand nombre de résidents américains voulaient se faire des amis à quatre pattes, mais dans les conditions des appartements étroits, cela a donné lieu à des difficultés. L’apparition de tétrapodes décoratifs et apprivoisés a fait sensation.

Linda a développé un plan vaste et détaillé pour élever une nouvelle race de chiens par croisement. Les racines principales appartenaient aux huskies, aux malamutes d’Alaska, aux huskies et aux chiens esquimaux. Élevage professionnel depuis environ 20 ans, un habitant du Nord entreprenant a élevé la race désirée. La première à la voir et à la photographier fut la journaliste Eilen Gregory.

Dans les années 85 du XXe siècle, Sparlink a offert un chiot à ses amis proches pour des vacances. Ce fut une véritable explosion pour ces années-là. La femme a reçu un nombre infini de messages et de demandes pour un tel “cadeau” par téléphone et par courrier. Après un certain temps, sa maison est devenue un point de repère local en Alaska.

Tous ceux qui ont acheté un nouveau chiot ont accepté d’envoyer différentes informations, photos, toute information sur le développement, la croissance, les changements de comportement. Après un certain temps, les maîtres-chiens ont effectué une description détaillée des signes, de l’apparence, puis en Amérique, ils ont créé un club officiel Klee Kai.

Eilene Gregory a grandement influencé la reconnaissance de l’espèce créée par la communauté canine anglaise, devenant la maîtresse de deux magnifiques toutous. Dans les années 94, la première présentation du Klee Kai d’Alaska a eu lieu à l’Exposition internationale de la ville de Danver.

Dans le registre officiel de l’Alaska, les toutous ont été inscrits dans la 95e année du XXe siècle. Au cours de la 97e année, ils sont devenus des représentants à part entière de l’Union cynologique unie et ont reçu une reconnaissance universelle.

Pendant longtemps, Linda Sparlink a continué à procéder à un abattage strict des chiens selon des critères stricts. Mais la pression des éleveurs était trop forte, elle a donc dû assouplir ses propres exigences et quitter le Club.

2 COMMENTAIRES