Terrier Tchèque

Dernière mise à jour le 10 November, 2021 par Chiens Chats

Le Terrier tchèque est l’une des races les plus rares. Cependant, si vous parvenez à acquérir l’un de ses représentants, considérez que vous êtes déjà une personne heureuse. Après tout, le Terrier tchèque est l’un des chiens les plus flexibles, intelligents et calmes.

Bien sûr, il est très mobile, joueur et actif, comme tous les terriers, mais en même temps, il ne se caractérise pas par l’entêtement, la fierté et la fierté. Ces merveilleux terriers traitent tous les membres de la famille avec beaucoup d’amour, y compris les personnes âgées et les enfants. Ils s’entendent facilement avec les autres animaux de compagnie, à moins bien sûr qu’il s’agisse de rongeurs.

En promenade, ils ne se disputent jamais avec d’autres chiens. Même si, à l’occasion, ils seront toujours capables de se défendre et de défendre le propriétaire. Les instincts de protection et de chasse des terriers Tchèques sont très développés. Ce ne sont pas seulement d’excellents chiens de travail, mais aussi de merveilleux compagnons pour toute la famille.

Photos du Terrier tchèque

Terrier Tchèque
Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque

Norme de race

Le Terrier Tchèque est un petit chien de taille moyennement allongée. Il peut sembler trapu, mais il est plus musclé et plus robuste.

Au garrot, les chiens atteignent 25-32 cm et pèsent 7-10 kg. Une caractéristique distinctive est le pelage : texture douce, longue, fine, soyeuse, légèrement ondulée. Sur le visage, il forme une moustache et une barbe, devant ses yeux, des sourcils épais.

La couleur du pelage est principalement grise avec une pigmentation noire. Couleur plus rare : brun café avec une pigmentation noire sur la tête, la barbe, les joues, les oreilles, les pattes et la queue. Les taches blanches et jaunes sur la tête, le cou, la poitrine et les pattes sont acceptables. Les chiots naissent noirs, mais petit à petit le pelage change de couleur.

Description

Le chien de Bohême appartient au terrier de chasse. Il a une forme rectangulaire, une masse musculaire bien développée, des membres courts et stables et de petites oreilles pendantes. La hauteur idéale des mâles est de 29 cm, les chiennes – 27 cm, un écart de 2 cm est autorisé – de haut en bas. Les chiens pèsent de 5,9 à 10 kg.

Les représentants de la race se déplacent librement, courent lentement mais avec confiance. Selon la norme, les représentants ont l’apparence suivante :

  • La forme de la tête est un coin émoussé allongé, idéalement la longueur doit être de 20 cm, avec une largeur de 10 cm. Le front est plat avec une légère transition en douceur vers l’arête du nez.
  • La nuque est palpable, les pommettes sont modérément prononcées. Le sillon est présent, mais mal marqué. Les mâles ont une plus grande distance entre les oreilles que les femelles.
  • L’arête du nez est droite ; un museau rétréci n’est pas souhaitable. La transition du front au museau est perceptible, mais pas abrupte.
  • Les lèvres sont épaisses, bien assorties, pigmentées de couleur noire.
  • Les mâchoires sont fortes avec des dents fortes et uniformes formant un articulé en ciseaux. La norme permet l’absence de deux molaires au fond.
  • Le nez est bien développé, de couleur noire, quelle que soit la couleur de la robe.
  • Les yeux sont enfoncés, moyens, avec un iris brun ou brun foncé, une expression calme et bienveillante.
  • Les oreilles sont petites, triangulaires, couvrant bien les oreillettes.
  • Le cou est attaché haut, bien musclé, fort et a une courbe douce.
  • Le corps est plutôt allongé, allongé, bien musclé, avec un garrot légèrement prononcé, sans fanon. La croupe est inclinée, bien développée. La région lombaire est longue, large et ronde. Le dos dans la région pelvienne est légèrement plus haut que le garrot.
  • Poitrine de bon volume, profonde, cylindrique. Les côtes sont légèrement incurvées, la ligne du ventre est relevée, la région de l’aine est bien remplie.
  • La queue est attachée bas, idéalement de 19 cm de long, épaisse à la base et effilée vers la pointe. Lorsque le chien est calme, il descend ou a un léger virage à la fin. Lors du mouvement actif, il prend la forme d’un sabre et s’élève horizontalement jusqu’au niveau du dos. S’il s’enveloppe dans un anneau, alors c’est un vice.
  • Les membres antérieurs et postérieurs sont parallèles, courts, avec des os solides, une angulation modérée et des jarrets bien développés. Les épaules et les hanches sont bien musclées, les coudes sont légèrement lâches.
  • Les pattes sont bien cambrées, les orteils sont serrés, avec des ongles solides et des coussinets épais. Les pattes antérieures sont légèrement plus grandes que les pattes postérieures.

Pelage / Couleurs

Le pelage du Terrier Tchèque est constitué d’un long poil de garde, ondulé, soyeux, à la brillance naturelle. Sous-poil haute densité, doux. Les chiens de cette race sont coupés d’une manière spéciale, laissant des poils allongés au-dessus des arcades sourcilières et au bas du corps.

La couleur des chiens est complètement formée à l’âge de 3 ans et plus, acquérant la saturation finale. La norme identifiait 2 types de couleurs :

  • Gris – n’importe quelle nuance – du charbon au platine, gris avec pigment noir ;
  • Café – ton brun avec pigment sableux.

Des poils noirs peuvent apparaître sur la tête, la barbe, les joues, les oreilles, les membres et la queue. Des marques blanches, grises, brunâtres ou jaunes sont autorisées sur la tête, la barbe, les joues, le cou, le sternum et près de l’anus. Les Terriers Tchèques peuvent avoir un collier ou une queue blanche. Mais une condition préalable est la prédominance de la couleur principale.

Caractère

Le Terrier Tchèque est un compagnon aimant et dévoué avec un tempérament plus doux que les autres terriers.

Il n’est pas agressif et essaie de plaire à la personne en étant patient. De plus, pas si indépendant et entêté, peut être un bon compagnon pour n’importe qui. Se comporte bien avec les adultes et les enfants, amical avec les autres animaux. Petit, bon enfant et athlétique, il est gai et facile à vivre.

Bien qu’il soit davantage gardé comme compagnon aujourd’hui, c’est toujours un chien de chasse. Elle conserve une prédisposition à la chasse, à l’endurance, à l’enthousiasme. Le Terrier Tchèque est intrépide à la chasse, n’abandonne pas même devant des animaux plus gros.

Dans le rôle d’un compagnon, il est au contraire calme et détendu. Il est facile à former et à entretenir. Il est protecteur par nature, peut être un bon gardien, mais en même temps il n’est pas agressif et n’attaque pas en premier.

De plus, il est très empathique et vous alertera toujours en cas d’activité suspecte. C’est un excellent choix pour les familles avec enfants, car il allie calme et douceur, convivialité et patience.

La socialisation aidera le Terrier Tchèque à rester calme en compagnie d’autres personnes et animaux. Il est généralement poli envers les étrangers, mais réservé.

La socialisation l’aidera à voir les nouvelles personnes comme des amis potentiels. Cependant, il s’agit toujours d’un chasseur et les petits animaux tels que les rongeurs ne peuvent pas se sentir en sécurité.

Il est assez facile de l’entraîner, mais vous devez être patient.

Chez ces chiens, l’attention n’est pas longue, l’entraînement doit donc être court et varié. La cohérence et la ténacité ne feront pas de mal, mais la ténacité est inutile.

Un ton élevé ou une main levée ne fera que le bouleverser et le distraire. Mais la délicatesse va stimuler. Les Terriers Tchèques peuvent parfois être têtus et entêtés, vous devez donc entraîner votre chiot le plus tôt possible.

Ces chiens sont pleins d’énergie et d’enthousiasme. Ils adorent jouer et courir, donc l’activité est élevée. Ils adorent chasser et creuser, par exemple, faire sauter une clôture. Ils sont adaptatifs et petits, ils peuvent vivre dans toutes les conditions, s’ils font attention et marchent avec eux.

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, peu importe, l’essentiel est qu’il ait vécu avec sa famille. Ils ne sont pas adaptés à la vie dans la rue ou en volière. L’une des caractéristiques est qu’ils aiment manger et sont capables de voler de la nourriture.

En général, le Terrier Tchèque est un compagnon mignon, doux, drôle et fidèle, un chien qui aime son propriétaire. Ils sont amicaux avec les personnes de tous âges et les grands animaux. Petit et facile à dresser, il est bien adapté à la garde en appartement, mais c’est un bon chasseur.

Santé

Les Terriers Tchèques ont une excellente et bonne santé. La race étant relativement récente, aucune maladie génétique spécifique n’a été identifiée.

Mais des Scottish Terriers, ils ont encore hérité d’une maladie héréditaire – le “scotty crump”, accompagnée de crampes musculaires qui se développent lors d’un effort intense ou d’une surexcitation excessive du chien.

Pour éviter que la pathologie ne se manifeste, vous devez protéger votre animal de compagnie des situations stressantes. De plus, cette maladie est rarement diagnostiquée chez les terriers Tchèques.

Soins de base

Le propriétaire doit connaître les bases du toilettage pour garder son chien en bonne santé et joyeux. Pour ce faire, il est nécessaire d’effectuer périodiquement un certain nombre de manipulations de soins :

Brossage régulier du pelage. Il est important dès les premiers jours d’habituer votre bébé à un tel événement. Ensuite, à l’avenir, il n’y aura aucun problème avec un chien adulte. La jupe et la barbe sont peignées avec un peigne à dents longues ; pour le reste du pelage, vous pouvez utiliser une brosse de massage. Pour un animal rasé, le brossage est suffisant.

Une coupe de poils. Les Terriers Tchèques peuvent être taillés à partir de 3 mois : la jupe et la barbe sont taillées pour les chiots, les poils de la queue, de la tête, de la poitrine, du dos sont taillés. Vous pouvez le faire vous-même ou demander l’aide de professionnels, mais les chiens de cette race sont coupés une fois toutes les 7 à 8 semaines.

Baigner votre animal de compagnie. Les « Terriers Tchèques » sont lavés une fois par mois, et plus souvent si nécessaire. Il est recommandé d’utiliser des détergents spéciaux qui adoucissent le pelage. À la veille de l’exposition, vous ne devez pas baigner votre animal de compagnie, car sa fourrure prendra un volume excessif et il sera difficile à adapter.

Soins dentaires. Les dents sont le point faible de cette race, il est donc recommandé de consulter régulièrement votre vétérinaire pour des bilans de santé. Les experts conseillent de brosser les dents du chien 2 à 3 fois par semaine et de lui donner des os ou des friandises dentaires spéciales qui empêchent la formation de plaque et de tartre.

A marché. Un tel animal de compagnie n’est pas pour les paresseux, car vous devez marcher avec lui strictement deux fois par jour et pendant longtemps. De plus, il ne suffit pas de marcher, cela devrait être un passe-temps actif, avec des jeux, du jogging, des exercices.

Conditions de vie

Ces petits chiens intelligents sont parfaits pour garder dans un appartement ou une maison de campagne. Ils sont assez propres, sans prétention et peuvent se comporter de manière très disciplinée. Le Terrier Tchèque est un excellent compagnon pour la marche, le jogging, la randonnée, toute activité active apportera du plaisir à l’animal.

À la maison, il devrait être pourvu d’un endroit séparé, de bols et de jouets. Il est nécessaire de définir immédiatement le cadre que l’animal ne doit pas dépasser.

Alimentation

Un représentant de cette race peut être nourri à la fois avec des aliments naturels et des rations sèches prêtes à l’emploi. Les aliments produits doivent être de haute qualité, équilibrés et adaptés aux chiens actifs, de petite taille avec de longs poils.

La nourriture naturelle est considérée comme plus appropriée pour les représentants de cette race, mais ce type d’alimentation nécessitera plus de temps et d’efforts de la part du propriétaire – vous devrez cuisiner tous les jours. Il est important de concevoir le menu de manière à ce que le chien reçoive suffisamment de viande, de légumes et d’autres aliments sains. Deux fois par semaine, le chien reçoit des produits laitiers fermentés, des œufs – poulet ou caille, du poisson bouilli.

La liste des aliments interdits est assez large, vous ne pouvez pas donner au chien des bonbons, des viandes fumées, des aliments salés, marinés, des plats avec des épices et des assaisonnements, des produits de boulangerie. Vous ne devriez pas nourrir ce beau mec avec des bonbons de votre table, car une telle nourriture peut nuire considérablement à la santé de l’animal.

Vous devez nourrir votre animal après une promenade, car sinon, il y a un risque élevé de développer un volvulus. Sur recommandation d’un vétérinaire, lors de l’alimentation d’un animal de compagnie avec des aliments naturels, des vitamines et des minéraux sont introduits pour maintenir tous les organes et systèmes en bonne santé.

Education et dressage

Les chiens de cette race sont conçus pour apporter de la joie aux gens, un tel animal accepte tout pour rendre son propriétaire heureux. Par conséquent, les difficultés d’éducation et de formation ne surviennent généralement pas. Cependant, le propriétaire doit faire preuve de patience et de retenue, traiter avec respect son ami à quatre pattes. Les chiots de cette race sont assez actifs et n’attrapent pas toujours ce que le propriétaire exige d’eux.

Vous ne pouvez pas traiter votre animal de manière grossière, dédaigneuse, utiliser la force ou un ton dur. Dans ce cas, le chien protestera, refusera de suivre les commandes. Certains individus plus capricieux peuvent même mordre, indignés par un traitement injuste. De plus, une telle situation peut provoquer un traumatisme psychologique chez le chien, ce qui affectera négativement le psychisme de l’animal.

Les éleveurs et les propriétaires de Terrier Tchèques soutiennent que résoudre les problèmes de comportement chez les chiens de cette race n’est pas trop difficile et, dans la plupart des cas, ils sont le résultat d’un manque d’exercice ou d’un déficit d’attention. Vous ne pouvez pas trop chouchouter le chien, la punition pendant l’entraînement doit être présente. Les comportements agressifs et dominants doivent être supprimés.

Une marche régulière à long terme et une socialisation précoce – c’est ce qui est à la base de la formation du caractère de l’animal. Vous devez vacciner votre animal le plus tôt possible afin qu’il puisse connaître plus tôt le monde qui l’entoure.

Le chiot peut apprendre de nouvelles connaissances presque dès le premier jour – se familiariser avec l’endroit, apprendre son surnom et apprendre à réagir. Il n’est pas difficile pour lui d’acquérir des compétences de base qui lui seront certainement utiles plus tard dans la vie.

Histoire de la race

L’histoire de la race étant bien conservée, nous savons qu’elle descend du Scottish Terrier et du Silichim Terrier. Le Scottish Terrier est une race ancienne originaire des hautes terres d’Écosse et nous en savons beaucoup sur son histoire.

Les premières mentions de cette race remontent à 1436. Le Seelyhim Terrier n’est pas si ancien, il est apparu entre 1436-1561 dans le Pembrokeshire, créé par le capitaine John Edwards.

C’est à partir de ces races célèbres que le Terrier Tchèque est apparu. Son histoire n’est pas ancienne et commence au milieu du XXe siècle.

Le créateur de la race est Frantisek Horak, un cynologue amateur. Avant de commencer à créer la race, il a travaillé pendant de nombreuses années comme généticien à l’Académie des sciences de Prague. Et travailler sur le Terrier Tchèque fait partie de son travail scientifique.

Comme il n’était pas seulement généticien, mais aussi chasseur, il s’est procuré en 1932 son premier Scotch Terrier. Les chiens qu’il utilisait dans les travaux scientifiques, il les utilisait également à la chasse. Gorak considérait le Scotch Terrier un peu plus agressif que nécessaire, et lorsqu’il rencontra le propriétaire du Silichim Terrier, il pensa croiser ces chiens.

Il était lui-même propriétaire du chenil Lovu Zdar, ce qui se traduit par un chasseur à succès.

A cette époque l’Europe connaissait des cataclysmes et des guerres, il n’y avait pas de temps pour les nouvelles races. Il n’a réussi à se mettre au travail qu’après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La naissance du Terrier Tchèque a eu lieu en 1949, lorsqu’une chienne Scotch Terrier Donka Lovu Zdar a été croisée avec un Silichim Terrier mâle Buganier Urquelle. Donka était un chien d’exposition, mais participait régulièrement à la chasse comme Buganier. Ils ont eu un chiot le 24 décembre 1949, qui s’appelait Adam Lovu Zdar. Horak chiens très soigneusement sélectionnés pour un travail scientifique sur les paramètres physiques et psychologiques, soigneusement enregistré tous les résultats et les étapes.

Qui, quand, quelles lignes, résultats – tout cela a été conservé dans ses livres généalogiques. De ce fait, le Terrier Tchèque est l’une des rares races dont l’histoire est parfaitement préservée, jusque dans les nuances génétiques.

Malheureusement, le premier représentant de la race a été tué accidentellement lors de la chasse, ce qui a retardé son développement. Gorak continue de travailler et dès le deuxième croisement, six chiots sont nés, ce fut un début à part entière.

Le Scottish Terrier est réputé pour ses qualités de chasseur, et le Silichim Terrier a un bon caractère. Le Terrier Tchèque est devenu un représentant typique du groupe, mais plus calme que les autres terriers et bien adapté à la chasse dans les forêts de Bohême.

En 1956, la race a été présentée au public et en 1959, elle a participé pour la première fois à une exposition canine. Quelques années plus tard, il a été reconnu par le Czech Kennel Club, et en 1963 par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

La popularité lui est venue non seulement parmi les chasseurs, mais aussi parmi les amateurs. Un chien nommé Javor Lovu Zdar a reçu le statut de champion en 1964, ce qui a provoqué une demande de chiens. A partir de ce moment, la race commence son voyage vers d’autres pays.

Gorak veut plus tard renforcer sa race en ajoutant le sang d’autres terriers. La FCI lui permettra de le faire et le choix retombera sur le Silichim Terrier. Ils sont utilisés deux fois : en 1984 et 1985.

La race entrera en Amérique en 1987, et en 1993, il y aura 150 chiens enregistrés et l’American Terrier Tchèques Fanciers Association (ACTFA) a été créée. Malgré le fait que le Terrier Tchèque bénéficie d’une reconnaissance internationale, il reste l’une des six races les plus rares au monde.