Terrier Tchèque

Dernière mise à jour le 18 November, 2022 par Chiens Chats

Le Terrier tchèque est l’une des races les plus rares. Cependant, si vous parvenez à acquérir l’un de ses représentants, considérez que vous êtes déjà une personne heureuse. Après tout, le Terrier tchèque est l’un des chiens les plus flexibles, intelligents et calmes.

Bien sûr, il est très mobile, joueur et actif, comme tous les terriers, mais en même temps, il ne se caractérise pas par l’entêtement, la fierté et la fierté. Ces merveilleux terriers traitent tous les membres de la famille avec beaucoup d’amour, y compris les personnes âgées et les enfants. Ils s’entendent facilement avec les autres animaux de compagnie, à moins bien sûr qu’il s’agisse de rongeurs.

Nom de la raceTerrier Tchèque
Pays d’origineTchèque
Poids7 – 10 kg
Hauteur (au garrot)25-32 cm
Espérance de vie12 – 15 ans
GabaritPetit

Photos du terrier tchèque

Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque
Terrier Tchèque Terrier Tchèque

Caractéristiques physiques

Le Terrier Tchèque est un petit chien de taille moyennement allongée. Il peut sembler trapu, mais il est plus musclé et plus robuste.

Au garrot, les chiens atteignent 25-32 cm et pèsent 7-10 kg. Une caractéristique distinctive est le pelage : texture douce, longue, fine, soyeuse, légèrement ondulée. Sur le visage, il forme une moustache et une barbe, devant ses yeux, des sourcils épais.

caracteristiques-terrier-tchèque

Caractéristiques distinctives

  • Tête : La forme du museau est arrondie avec une transition en douceur vers le nez. L’arrière du nez est divisé par un sillon, le lobe est sombre.
  • Mâchoires : Entièrement développées, pas larges. Les lèvres sont élastiques, ne pendent pas. Les incisives sont sur la même ligne.
  • Oreilles : De forme triangulaire, attachées haut. Tombés sur la tête, les pointes sont adjacentes aux pommettes. L’évier est ouvert.
  • Yeux : De taille moyenne, mais couverts de sourcils épais. Couleur : noyer, noisette, marron clair. Les paupières sont peintes pour correspondre au nez.
  • Torse : A une taille mini. Légèrement allongé, mais trapu. Le dos est large et droit, le garrot puissant. La poitrine est de forme ovale, abaissée au niveau des coudes. La région lombaire est musclée. Le ventre est retroussé pour ne pas gêner les mouvements.
  • Pattes : Courtes, mais contrairement à des parents similaires, droites. Les pattes avant sont gonflées. Les lames sont pressées contre le corps. Les membres postérieurs sont plus larges que les antérieurs, le squelette est puissant. Les cuisses sont larges, mais pas larges. Jambes raccourcies. Les coussinets sont convexes, pigmentés sous le pelage.
  • Pelage : Doux au toucher, long, légèrement ondulé. Il existe de telles couleurs : gris bleuâtre, noir avec gris, marron. Taches blanches et jaunes à l’arrière de la tête.

Caractère et comportement

Le Terrier Tchèque est un compagnon aimant et dévoué avec un tempérament plus doux que les autres terriers.

Dans le rôle d’un compagnon, il est au contraire calme et détendu. Il est facile à former et à entretenir. Il est protecteur par nature, peut être un bon gardien, mais en même temps il n’est pas agressif et n’attaque pas en premier.

De plus, il est très empathique et vous alertera toujours en cas d’activité suspecte. C’est un excellent choix pour les familles avec enfants, car il allie calme et douceur, convivialité et patience.

La socialisation aidera le terrier Tchèque à rester calme en compagnie d’autres personnes et animaux. Il est généralement poli envers les étrangers, mais réservé.

Ces chiens sont pleins d’énergie et d’enthousiasme. Ils adorent jouer et courir, donc l’activité est élevée. Ils adorent chasser et creuser, par exemple, faire sauter une clôture. Ils sont adaptatifs et petits, ils peuvent vivre dans toutes les conditions, s’ils font attention et marchent avec eux.

Cette race s’entend bien avec les autres chiens et les gens. Grâce à sa nature amicale, calme et sociable, la communication avec les autres chiens lui est bénéfique.

Santé

Les terriers Tchèques ont une excellente et bonne santé. La race étant relativement récente, aucune maladie génétique spécifique n’a été identifiée. Ils sont rarement sujest aux maladies connues:

  • Syndrome de Scotty Crump. Son essence est des convulsions, qui ne mèneront pas à la mort, mais vous effrayeront beaucoup;
  • Maladies dentaires.

Espérance de vie

Avec les bons soins, le terrier Tchèque peut vivre de 12 à 15 ans.

Soins

Le propriétaire doit connaître les bases du toilettage pour garder son chien en bonne santé et joyeux. Pour ce faire, il est nécessaire d’effectuer périodiquement un certain nombre de manipulations de soins :

  • Brossage régulier du pelage. La robe et la barbe sont peignées avec un peigne à dents longues ; pour le reste du pelage, vous pouvez utiliser une brosse de massage. Pour un animal rasé, le brossage est suffisant.
  • Une coupe de poils (7 à 8 semaines). Les Terriers Tchèques peuvent être taillés à partir de 3 mois : la robe et la barbe sont taillées pour les chiots, les poils de la queue, de la tête, de la poitrine, du dos sont taillés.
  • Baigner votre animal de compagnie. Les « Terriers Tchèques » sont lavés une fois par mois, et plus souvent si nécessaire
  • Soins dentaires (2 à 3 fois par semaine). Les dents sont le point faible de cette race, il est donc recommandé de consulter régulièrement votre vétérinaire pour des bilans de santé.

Exercice

Un tel animal de compagnie n’est pas pour les paresseux, car vous devez marcher avec lui strictement deux fois par jour et pendant longtemps. De plus, il ne suffit pas de marcher, cela devrait être un passe-temps actif, avec des jeux, du jogging, des exercices.

Conditions de vie

Ces petits chiens intelligents sont parfaits pour garder dans un appartement ou une maison de campagne. Ils sont assez propres, sans prétention et peuvent se comporter de manière très disciplinée. Le Terrier Tchèque est un excellent compagnon pour la marche, le jogging, la randonnée, toute activité active apportera du plaisir à l’animal.

Histoire de la race

L’histoire de la race étant bien conservée, nous savons qu’elle descend du Scottish Terrier et du Silichim Terrier. Le Scottish Terrier est une race ancienne originaire des hautes terres d’Écosse et nous en savons beaucoup sur son histoire.

Les premières mentions de cette race remontent à 1436. Le Seelyhim Terrier n’est pas si ancien, il est apparu entre 1436-1561 dans le Pembrokeshire, créé par le capitaine John Edwards.

C’est à partir de ces races célèbres que le Terrier Tchèque est apparu. Son histoire n’est pas ancienne et commence au milieu du XXe siècle.

Le créateur de la race est Frantisek Horak, un cynologue amateur. Avant de commencer à créer la race, il a travaillé pendant de nombreuses années comme généticien à l’Académie des sciences de Prague. Et travailler sur le Terrier Tchèque fait partie de son travail scientifique.

Comme il n’était pas seulement généticien, mais aussi chasseur, il s’est procuré en 1932 son premier Scotch Terrier. Les chiens qu’il utilisait dans les travaux scientifiques, il les utilisait également à la chasse. Gorak considérait le Scotch Terrier un peu plus agressif que nécessaire, et lorsqu’il rencontra le propriétaire du Silichim Terrier, il pensa croiser ces chiens.

Il était lui-même propriétaire du chenil Lovu Zdar, ce qui se traduit par un chasseur à succès.

A cette époque l’Europe connaissait des cataclysmes et des guerres, il n’y avait pas de temps pour les nouvelles races. Il n’a réussi à se mettre au travail qu’après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La naissance du Terrier Tchèque a eu lieu en 1949, lorsqu’une chienne Scotch Terrier Donka Lovu Zdar a été croisée avec un Silichim Terrier mâle Buganier Urquelle. Donka était un chien d’exposition, mais participait régulièrement à la chasse comme Buganier. Ils ont eu un chiot le 24 décembre 1949, qui s’appelait Adam Lovu Zdar. Horak chiens très soigneusement sélectionnés pour un travail scientifique sur les paramètres physiques et psychologiques, soigneusement enregistré tous les résultats et les étapes.

Qui, quand, quelles lignes, résultats – tout cela a été conservé dans ses livres généalogiques. De ce fait, le Terrier Tchèque est l’une des rares races dont l’histoire est parfaitement préservée, jusque dans les nuances génétiques.

Malheureusement, le premier représentant de la race a été tué accidentellement lors de la chasse, ce qui a retardé son développement. Gorak continue de travailler et dès le deuxième croisement, six chiots sont nés, ce fut un début à part entière.

Le Scottish Terrier est réputé pour ses qualités de chasseur, et le Silichim Terrier a un bon caractère. Le Terrier Tchèque est devenu un représentant typique du groupe, mais plus calme que les autres terriers et bien adapté à la chasse dans les forêts de Bohême.

En 1956, la race a été présentée au public et en 1959, elle a participé pour la première fois à une exposition canine. Quelques années plus tard, il a été reconnu par le Czech Kennel Club, et en 1963 par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

La popularité lui est venue non seulement parmi les chasseurs, mais aussi parmi les amateurs. Un chien nommé Javor Lovu Zdar a reçu le statut de champion en 1964, ce qui a provoqué une demande de chiens. A partir de ce moment, la race commence son voyage vers d’autres pays.

Gorak veut plus tard renforcer sa race en ajoutant le sang d’autres terriers. La FCI lui permettra de le faire et le choix retombera sur le Silichim Terrier. Ils sont utilisés deux fois : en 1984 et 1985.

La race entrera en Amérique en 1987, et en 1993, il y aura 150 chiens enregistrés et l’American Terrier Tchèques Fanciers Association (ACTFA) a été créée. Malgré le fait que le Terrier Tchèque bénéficie d’une reconnaissance internationale, il reste l’une des six races les plus rares au monde.