Royaume-Uni: cruauté envers les animaux, les peines passeront de 6 mois à 5 ans

24

La ‘Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals’ (RSPCA) a reçue,en 2018, un appel toutes les 27 secondes

Le secrétaire à l’environnement du Royaume-Uni, Michael Gove, a présenté au Parlement un projet de loi visant à durcir les peines de prison pour les abuseurs d’animaux, qui pourraient encourir, dans les cas les plus graves, jusqu’à cinq ans de prison, ce qui représente une augmentation de la peine actuelle de six mois maximums.

Ce projet de bien-être animal découle d’une consultation publique tenue l’année dernière, au cours de laquelle plus de 70% de la population a soutenu les propositions de durcissement des sanctions. Selon une déclaration officielle, cela signifie que les tribunaux peuvent être plus stricts dans des cas tels que les combats de chiens, les abus de chiots et de chatons ou l’abandon d’animaux.

Royaume-Uni cruauté animaux peines

“Il n’y a pas de place dans ce pays pour la cruauté envers les animaux”, a déclaré Michael Gove. La ‘Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals’ (RSPCA) a reçu, en 2018, 1175193 appels vers sa ligne de 24 heures pour signaler des cas de cruauté envers les animaux, ce qui équivaut à un appel toutes les 27 secondes.

Pour le directeur exécutif de cette agence, Chris Sherwood, « cette réforme aurait dû être menée il y a longtemps ». Les responsables de l’extrême cruauté envers les animaux ou les gangs criminels impliqués dans la criminalité animale devront désormais faire face à la justice qu’ils méritent.

La proposition compléterait ce que l’on appelle la “loi Finn”, destinée à protéger les chiens et les chevaux d’assistance, et qui rend hommage à Finn, un chien policier poignardé à la tête en 2016 alors qu’il tentait d’attraper un suspect en train de voler un chauffeur de taxi à la pointe du fusil.

Royaume-Uni cruauté animaux peines

Le chien star du BGT Finn a failli être tué dans l’exercice de ses fonctions lorsqu’il travaillait comme chien policier avec l’agent Dave Wardell Crédit: PA: Press Association

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here