Les hommes du PGHM parviennent à secourir un Saint-Bernard après une chute de 10 mètres

1590

Dernière mise à jour le 6 September, 2021 par Chiens Chats

Avec plusieurs blessures et incapable de bouger, les hommes du PGHM ont pu sauver le chien comme n’importe quel humain.

Nous savons que les accidents ne peuvent être évités, car lorsqu’ils surviennent, il ne reste plus qu’à aller de l’avant et à croire que l’aide qu’ils vous apportent est la meilleure pour traverser le moment.

C’est ainsi qu’un saint Bernard s’est livré au secours des gendarmes, après une chute tragique alors qu’il se promenait avec son propriétaire lors d’une promenade en forêt.

PGHM secourir Saint-Bernard chute 10 mètres

Comme l’a confirmé son propriétaire, le chien de 75 kilos a été victime d’une “chute dramatique” de dix mètres vers le bas.

L’impact a été si grand que lorsqu’il est tombé, il s’est rendu compte qu’en raison de ses blessures, le chien n’était même pas capable de se tenir debout. Pour cette raison, l’étape suivante consistait à appeler la brigade de gendarmerie ariégeoise.

PGHM secourir Saint-Bernard chute 10 mètres

Selon les informations de France 3 Occitanie, l’opération a nécessité l’arrivée de quatre gendarmes pour pouvoir secourir puis transporter l’animal, qui n’est pas de petite taille et a même nécessité une civière pour le déplacer.

« Encore un grand merci au PGHM pour son aide et son professionnalisme. Vous êtes et continuerez d’être un exemple à nos yeux », a répondu le propriétaire de l’animal dans les commentaires de la publication Facebook.

PGHM secourir Saint-Bernard chute 10 mètres

En revanche, le propriétaire d’O’neill a fait état de son état de santé après la chute : “Heureusement, rien de fracturé, seulement des blessures, des contusions, des entorses… On s’occupe de lui.”

Mais bien sûr, l’homme fait également une réflexion sur l’accident et assure que son chien aura un traumatisme dû à la randonnée, dont lui seul, en tant que propriétaire, est coupable.

PGHM secourir Saint-Bernard chute 10 mètres

“Ce drame dont je suis seul responsable me servira de leçon même si on s’y prépare mentalement… Et j’espère qu’il pourra aussi servir à tous les amoureux de la montagne”, a-t-il écrit.

Du côté des autorités, ils ont rappelé que “les chiens sont parfois interdits dans certaines réserves naturelles ou doivent être tenus en laisse dans d’autres”.

Une histoire qui ne se raconte pas deux fois avec une fin aussi positive.

Images: Facebook PGHM Ariège