Mon chien a peur des autres chiens: raisons – solutions

24

Une personne rêvant d’un chien imagine un animal courageux qui n’a peur de rien et peut à tout moment se précipiter pour protéger son maître. En fait, certains à quatre pattes, même petits, se comportent de cette façon – ils se sentent en confiance en compagnie d’étrangers, humains et chiens. Mais souvent, le comportement de l’animal est déroutant, surtout s’il se détourne de ses semblables, éprouvant non seulement la peur, mais une véritable horreur. Pourquoi un chien a-t-il peur des autres chiens ? les raisons peuvent varier. Après tout, les animaux, comme les humains, peuvent souffrir de toutes sortes de phobies. Dans ce cas, il est important de découvrir ce qui a déclenché une telle réaction et d’essayer d’aider votre animal à surmonter la peur.

Chien peur

Problèmes de peur chez les chiens

Il y a longtemps, la lâcheté des chiens était considérée comme un vice grave et impardonnable. Les exceptions étaient les chiens de certaines races décoratives, mais pas toutes. Malheureusement, la situation est aggravée par le fait que l’élevage de chiens est désormais une entreprise.

De nombreux éleveurs, à la recherche de profits, ferment les yeux sur certains des défauts des individus impliqués dans l’élevage. En conséquence, les gens dépensent beaucoup d’argent pour acheter un chien d’assistance de race pure et, après quelques mois, ils remarquent que leur animal souffre d’un handicap mental.

N’oubliez pas une nuance – certaines violations n’apparaissent que lorsque l’animal grandit. Dans ce cas, l’entraînement s’avère problématique et pendant le travail, le propriétaire est confronté au fait que le chien ne peut pas se contrôler, est facilement excité, entre en conflit avec d’autres chiens ou en a peur en panique.

Les experts identifient deux raisons de la peur des chiens avant leur propre espèce. Soit le chien n’est pas socialisé correctement et ne sait tout simplement pas comment se comporter avec les autres chiens, soit il n’a pas confiance en ses propres forces et sent qu’en cas de combat, il ne pourra pas se défendre.

Dans un tel cas, le chien est peu communicatif, a tendance à s’échapper et est irritable après une promenade. Avec un épisode intense de phobie, il commence à tomber au sol et à rester immobile, déféquant de manière incontrôlable lorsqu’un autre chien s’approche de lui.

La peur de la rue est un autre problème, qui est encore renforcé si l’animal a peur des autres animaux. La raison de la peur est une socialisation insuffisante, c’est-à-dire que les quatre pattes n’ont pas appris à se comporter dans le monde extérieur, à réagir correctement aux personnes, aux véhicules et aux autres animaux. Il a peur de tout ce qu’il ne comprend pas, les promenades deviennent une torture à la fois pour le chien et pour le propriétaire. Habituellement, le chien immédiatement, comme il fait ses affaires, s’enfuit à la maison ou y entraîne le propriétaire.

Les chiens avec une psyché aussi instable n’ont pas confiance en eux, ils peuvent mal évaluer tout son ou action des passants. Par conséquent, dans certains cas, les chiens deviennent dangereux pour les autres, car il est presque impossible de prédire leur réaction.

Pourquoi un chien a-t-il peur de son espèce ?

La plupart des propriétaires de chiens ne connaissent pas très bien la psychologie canine. Non seulement ils ne savent pas comment aider leur chien à surmonter sa propre peur, mais ils aggravent également involontairement la condition de l’ami à quatre pattes en encourageant un tel comportement.

Pour résoudre le problème, les experts recommandent de découvrir ce qui a déclenché le développement de la phobie.

Manque de socialisation

C’est le défaut le plus courant, dont le responsable est le propriétaire lui-même. Les maîtres-chiens et les éleveurs expérimentés confirment que si un chiot avant l’âge de 5 à 6 mois ne sortait pas se promener à l’extérieur de sa cour ou de son appartement, ne visitait pas les lieux publics et ne connaissait pas d’autres personnes et animaux, dans la plupart des cas, il développe une certaine phobie.

Mais dans ce cas, il n’est pas nécessaire que la condition se manifeste précisément sous la forme de la peur des autres chiens. L’animal peut avoir peur des voitures, des personnes, des animaux et des bruits parasites. Les risques d’échapper à des animaux non socialisés sont nettement plus élevés. Tôt ou tard, un tel chien se retrouve dans la rue et ne peut pas rentrer seul chez lui. Cela vaut la peine de protéger l’animal timide et de l’emmener se promener exclusivement en laisse. Si vous ne respectez pas cette règle, vous pouvez perdre définitivement votre chien.

Une faible socialisation peut également être causée par le sevrage trop précoce du chiot de la chienne. Il est souhaitable que la progéniture reste avec la mère jusqu’à 2-3 mois. Pendant cette période, les enfants parviennent à acquérir les premières connaissances sur le monde qui les entoure, ils apprennent à interagir avec leur mère et leurs frères, elle donne également d’importantes leçons pédagogiques. De plus, en regardant le comportement d’une chienne, les chiots commencent à comprendre ce qu’une personne signifie pour un chien, quelle place elle occupe dans sa vie.

Les chiots artificiels sont privés de cette école, ils adoptent les premières compétences des gens. Et la personne qui nourrit le bébé ne doit pas manquer le moment, il est important de développer la personnalité de l’animal et de le soutenir :

  • Le chiot doit apprendre à jouer, à la fois pour gagner et pour perdre ;
  • Il doit pouvoir concourir pour la nourriture.
Chien peur

Traumatisme mental

La deuxième cause fréquente de phobies chez les animaux. Un phénomène similaire est souvent rencontré par les propriétaires qui prennent un animal adulte dans un zoo ou dans la rue. Dès que le chien est dans une nouvelle maison, il passe par une période d’adaptation et le temps qu’il faudra pour récupérer est inconnu. Lors de l’adaptation, le chien peut être intimidé par tout, même le propriétaire.

Tendance héréditaire

Une raison assez rare qui affecte l’apparence de la peur d’un animal de compagnie envers les chiens. De par leur nature, les chiens sont sociables et s’ils ont peur de quelqu’un, ils essaieront d’éviter tout contact. Lorsque le chien se retrouve face à face avec un objet effrayant, il peut prendre une position défensive, et si l’adversaire gagne en taille et en puissance, il s’enfuit.

Un biais génétique peut être présumé, mais pas garanti. Habituellement, les chiots montrent des signes de lâcheté dès l’âge de 4 à 8 semaines. Ces bébés évitent de jouer avec leurs frères et sœurs, ont peur du bruit et grandissent un peu plus lentement que les autres, car ils ne sont pas en compétition pour la nourriture.

Peur ressentie chez un chiot

Il est impossible de prédire si la peur ressentie par le chiot se retournera contre lui. La cause d’un stress sévère est souvent une visite dans une clinique vétérinaire, une manipulation imprudente, un comportement inapproprié d’une chienne, etc.

Bon comportement du propriétaire

Comme déjà mentionné, l’ignorance du propriétaire peut provoquer le développement de la lâcheté chez un animal de compagnie. Quelles erreurs faut-il éviter pour que le chiot ne devienne pas timide ? Tout d’abord, lorsque le chien a peur, vous ne pouvez pas le calmer et avoir pitié de lui. Bien sûr, il s’agit d’une réaction humaine très courante à une telle situation.

Le chien y voit un encouragement au comportement lâche. Il y a eu une crise de panique, ce qui signifie que la caresse et les friandises suivront. L’animal attrape une chose : sa peur est un état normal et le propriétaire est satisfait de ce comportement.

Au fil du temps, cette habitude prend racine et il peut être extrêmement difficile de se débarrasser du chien. Pour le sevrer de la peur, le propriétaire doit changer son attitude face à de telles situations. Il est important de comprendre qu’en plaignant et en protégeant le chien, on lui rend un “mauvais service”. Bien entendu, nous ne parlons pas de menaces de blessures physiques pour l’animal.

Un chien effrayé doit être distrait, et pour cela, dans l’arsenal de tout éleveur de chiens, il existe plusieurs façons :

  • Vous pouvez donner à votre animal quelques commandes simples qui ne lui causent pas de difficultés ;
  • Offrez-lui de jouer ou offrez-lui un jouet préféré.

Le propriétaire doit se comporter calmement, comme si de rien n’était, et essayer de détourner l’attention de l’animal de l’objet effrayant vers quelque chose de plus agréable. De plus, les chiens peuvent adopter les habitudes des autres chiens à quatre pattes. Par exemple, si son compagnon dans les jeux a peur du transport, il peut aussi en avoir peur.

Chien peur

À la victoire sur la peur !

Les chiens mal socialisés qui n’ont pas été dans les lieux publics ou qui ont été sevrés de la chienne tôt sont les pires corrections. Si ces facteurs sont présents, l’animal sera lâche pendant la promenade, mais, étant tenu en laisse, il est capable de montrer de l’agressivité. Dans ce cas, il est préférable de recourir à l’aide de maîtres-chiens professionnels, car il est presque impossible de faire face à la situation par vous-même, mais il est très facile d’aggraver la condition avec des tentatives maladroites.

La correction comprend les éléments suivants :

  • Le chien développe une dépendance aux autres chiens en mettant une muselière ou en la plaçant dans une cage spacieuse ;
  • Offrez de faire une promenade de 5 minutes en compagnie des frères, progressivement le temps augmente ;
  • Introduction précise du jeu multi-chiens, tout en évitant les conflits de jouets.

Le propriétaire doit être patient – le lâche à quatre pattes s’habituera progressivement à tout ce qui est nouveau. Si le propriétaire s’est tourné vers un maître-chien au premier signe d’une phobie chez un animal de compagnie, il faudra peut-être quelques promenades avec des chiens bien dressés pour une socialisation complète.

Vous pouvez également écouter les conseils d’experts :

  • Le propriétaire doit s’habituer à ne pas perdre son sang-froid lorsque le chien a peur – il est conseillé de poursuivre ses activités sans réagir à la situation ;
  • Pour une promenade, vous devriez prendre le jouet préféré du chien et l’utiliser lorsque d’autres animaux à quatre pattes apparaissent ;
  • Vous ne devez pas arrêter de dresser votre animal – sans connaître les commandes de base, il a plus de chances de se retrouver dans une situation désagréable et dangereuse.

La peur est un sentiment naturel qui se produit non seulement chez les humains, mais aussi chez les animaux. C’est important pour l’auto-préservation de l’individu. Mais parfois, il se manifeste comme une phobie, sans raison apparente. L’animal ne doit pas avoir peur des autres chiens, et pour cela, le propriétaire devra faire un effort.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here