Comment gérer un chat timide ?

111

Les propriétaires de chats nerveux deviennent souvent inquiets. Ils croient qu’étouffer leurs voix et marcher sur la pointe des pieds d’une pièce à l’autre est la bonne stratégie pour que le chat s’adapte et s’habitue à ne pas avoir peur des gens. Malheureusement, de telles actions, modifiant le mode de vie naturel, ne font qu’augmenter la nervosité dans la maison, ce qui ne peut qu’entraîner une augmentation de la tension de votre animal.

Un comportement normal, donnant un sentiment de familiarité et de calme, par conséquent, aura un impact positif. Ne tentez pas constamment de communiquer et de démontrer votre amour, ne vous précipitez pas à la recherche d’un chat caché, ne vous précipitez pas pour le récupérer de sa “cachette”. Une fixation immédiate de l’attention sur le chat entrant dans la pièce est également indésirable, car cela rend le propriétaire intrusif et potentiellement dangereux à ses yeux.

Il est préférable de donner au chat un sentiment « d’invisibilité » afin qu’il puisse se déplacer dans la maison sans être le centre d’attention. Les conditions d’une résidence calme n’impliquent pas un contact visuel direct, une communication verbale ou physique, jusqu’à ce qu’il l’initie par ses propres actions.

La nourriture peut être utilisée pour créer des associations positives et renforcer le lien entre vous et votre chat. Offrez une petite quantité de viande, de poisson ou d’autres aliments savoureux dans une soucoupe. Cela peut l’encourager à explorer les différentes pièces de la maison ou à passer du temps avec vous.

Une interaction positive pendant le jeu peut également avoir un effet positif significatif – de nombreux chats ne peuvent pas résister à l’envie de jouer. En utilisant des jouets attachés à une longue tige ou à une ficelle, vous pouvez laisser les animaux timides profiter pleinement du jeu sans se sentir trop proches.

La “consolation” constante d’un chat en réponse à des manifestations de timidité ne fait qu’augmenter sa nervosité. Il est préférable d’ignorer simplement la réaction nerveuse et de récompenser (en utilisant tous les moyens qui motivent le chat en particulier) un comportement calme.

Ne perdez jamais votre sang-froid ou n’essayez pas de corriger le comportement trop rapidement – cela ne fera qu’augmenter les peurs de votre chat. Si vous voyez des progrès, même minimes, vous avez probablement affaire à un animal qui surmonte la peur. Très probablement, le chaton a traversé les étapes nécessaires de socialisation normalement. Continuez à bâtir sur votre succès progressivement. N’oubliez pas que les chats se sentent en sécurité dans les endroits élevés. Ainsi, lorsque votre chat reste dans une pièce avec des gens, donnez-lui la possibilité de grimper plus haut, de s’asseoir en toute sécurité et de regarder le monde d’en haut.

Sinon, comment pouvez-vous surmonter la peur d’un chat ?

Si la timidité commence à affecter la qualité de vie de votre chat, contactez votre vétérinaire. Parfois, il est utile d’utiliser des phéromones synthétiques (Feliway®) pour améliorer le sentiment de sécurité et de familiarité à la maison. Il peut même être utile de demander conseil à un professionnel du comportement qui pourra vous aider à élaborer une stratégie de gestion de l’anxiété de la manière la plus appropriée.

Mon chat n’a jamais été lâche avant, mais agit-il comme s’il avait toujours peur de quelque chose ces derniers temps ?

Tout changement de comportement, en particulier si dramatique, ne doit pas être ignoré. Il est préférable d’aller chez votre vétérinaire et de procéder à un examen complet de votre chat, car ce comportement pourrait être un signe de maladie ou de blessure. Si aucune cause médicale n’est trouvée, votre vétérinaire vous dirigera vers un spécialiste du comportement pour obtenir des conseils supplémentaires.

Comment aider un chat stressé

La chose la plus importante que vous devez savoir pour aider un chat anxieux est de ne pas le punir ou le gronder pour son comportement agité. Cela ne fera qu’exacerber ses perceptions négatives et sa peur et aggraver la situation. Votre objectif est de l’aider à se détendre et à se sentir en sécurité.

Dès que vous remarquez un comportement agité chez un animal de compagnie, planifiez immédiatement une visite chez votre vétérinaire pour confirmer la présence ou l’absence de maladies ou de toxines causant le stress de l’animal. Les chats ont tendance à cacher la douleur à leurs propriétaires, donc trouver le problème ne sera pas facile et peut nécessiter des analyses de sang et d’autres tests. S’il s’avère que le problème est causé par la douleur ou la maladie, le bon traitement peut suffire à ramener votre animal à la normale.

D’autre part, le vétérinaire peut également détecter la cause psychologique du problème, comme la névrose. Dans ce cas, il vous donnera très probablement des conseils sur le déroulement du traitement.

En plus des médicaments anti-anxiété pour votre chat, votre vétérinaire vous conseillera probablement sur un instructeur ou un psychologue animalier pour vous aider à façonner le comportement que vous souhaitez et à vous débarrasser des comportements indésirables. Développer un comportement souhaitable implique d’identifier les facteurs de peur chez votre chat et soit de diminuer sa sensibilité par une interaction répétée et sûre avec lui, soit de le retirer de l’environnement de l’animal. Se débarrasser d’un comportement indésirable consiste à remplacer le comportement indésirable par celui souhaité avec la formation d’associations positives associées au comportement souhaité. Par exemple, si votre chat commence à avoir peur que vous soyez sur le point de partir, entraînez-le à se coucher à ce moment-là et récompensez-le avec une friandise ou un jouet préféré lorsqu’il répondra à votre demande. Au fil du temps, il associera votre retrait à une récompense et apprendra à gérer l’anxiété. Le but principal de l’accoutumance et du comportement souhaitable est de montrer au chat qu’il est en sécurité et détendu.

Si le problème est ignoré

L’anxiété ne peut pas disparaître d’elle-même et ne fera probablement qu’empirer avec le temps, le comportement indésirable devenant encore plus prononcé. Comme chez l’homme, chez l’animal, le stress chronique affecte la santé mentale. Avec une exposition continue, le stress supprime le système nerveux et rend le chat plus vulnérable aux maladies, ce qui à son tour augmente le stress. De plus, il peut développer une dépression sévère qui, combinée à l’anxiété, aggravera les problèmes de comportement. Pour préserver non seulement la santé du chat, mais aussi le calme dans la maison, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible.

Si vous voyez votre chat miauler et montrer de l’anxiété, ne vous découragez pas. Grâce à votre amour, votre patience et votre volonté d’aider, il a toutes les chances de se rétablir et de reprendre une vie pleine et saine.